14.12.16

Afrique du Sud

Afrique du Sud – Episode 3

Nous avons repris la route direction le Nord pour nous rendre au coeur de la réserve privée de Kapama et plus précisément à notre prochain lodge : Camp Jabulani.

Chaque étape est attendue avec impatience, même si l’on sait que plus nous avançons dans notre voyage, plus nous nous rapprochons du retour à Paris. On a souvent de la peine de quitter ces endroits où nous nous arrêtons quelques jours, ou nous prenons le temps de vivre, d’observer et de discuter avec le personnel si accueillant et passionné. Il est toujours difficile de partir et de leur dire au revoir.

Mais la perspective de découvrir un nouveau lieu, de rencontrer de nouvelles personnes arrivent souvent à faire passer notre tristesse. Et puis on se dit, qu’on reviendra…

L’Afrique du Sud fait incontestablement partie de ces pays dans lesquels j’ai envie de revenir encore et encore. Car au-delà de ce que l’on peut y voir, il m’offre avant tout le spectacle d’une vie que j’aurais sans doute aimé vivre. Vivre au coeur d’une réserve près des animaux et loin du tumulte parisien est sans doute quelque chose que j’aurais adoré. Une vie dans laquelle je me serais sentie plus utile, plus investie et aussi plus épanouie. Bien que je ne renie pas ma vie actuelle dans laquelle je m’épanouie pleinement, je sais qu’entre les deux, le choix aurait été vite fait. Mais peut-être dans une autre vie…

En attendant, y aller et observer ce spectacle si extraordinaire n’a pas de prix et si vous avez un jour l’occasion de vous rendre dans une réserve privée pour observer les animaux, alors vous comprendrez.

Ce troisième épisode sera notre dernière étape de Safari. J’espère qu’il vous fera voyager à  travers la vidéo et ces quelques photos que je partage avec vous. Je vous donne rendez-vous très bientôt pour le 4ème et dernier épisode de ce voyage dans la magnifique ville de Cap Town.

————————————————————————————–
3ÈME ÉTAPE : KAPAMA PRIVATE GAME RESERVE
————————————————————————————–

afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_2

————————————————————————————–
CAMP JABULANI – RELAIS & CHATEAUX
————————————————————————————–

Il était une fois un petit éléphanteau abandonné et laissé orphelin à l’âge de 4 mois. Adopté par Lente Roode, la propriétaire du Camp, elle lui donna le nom de Jabulani.
Et c’est à ce moment-là que l’histoire commença.

Camp Jabulani est un lieu unique au monde où les hommes et les animaux partagent un même territoire tout en respectant l’espace de chacun. Ici des hommes passionnés mettent tout en œuvre pour sauver et protéger les espèces menacées.

Nous avons tant appris lors de cette étape. Nous avons vu des choses difficiles dont l’humain est souvent le seul responsable. Un triste constat qui montre la dure réalité de ce monde. Pendant que certains détruisent ce que la nature a de plus beau à offrir, d’autres reconstruisent pour les générations futures et pour l’amour des animaux.

Camp Jabulani est un lieu très prisé des visiteurs venus du monde entier pour y passer quelques jours. Ce qui m’a le plus marqué lors de notre arrivée, c’est cette grande table ronde en bois avec des dizaines de cadres photos de la propriétaire enlassant les animaux que le HESC soigne. Dans ce lieu si parfait tout est fait pour se sentir chez soi au sein d’une grande famille. L’accueil y est chaleureux et particulièrement attentionné pour chacun des hôtes. Ici vous faîtes partie de la famille dès que vous avez franchi le seuil du Camp. La veille de notre départ, le personnel avait dressé une table juste pour nous dans la cave à vin du camp. A la lueur de la bougie, nous avons passé un agréable moment dont nous nous souviendrons longtemps.

J’ai vraiment eu cette sensation d’être ici depuis toujours et dans ces lieux si bien décorés, j’aurais voulu rester bien plus longtemps. Notre chambre à la décoration typique était magnifique et très spacieuse. Nous avons retrouvé ici les petites attentions du lodge précédent comme le chocolat déposé sur l’oreiller et les chaussons au pied du lit.

Le charme de Camp Jabulani, son personnel et l’ambiance qui y régnait en font un lieu hors du commun. Toutes les activités sont comprises dans le prix du séjour et on ne manquera pas de vous en proposer. Notre ranger a même eu la délicatesse de nous laver notre voiture avant notre départ et nous avions trouvé de délicieux gâteaux (made in Camp Jabulani) dans notre voiture le matin de notre départ ainsi que des bouteilles d’eau.

Côté cuisine, les chefs s’activent à l’heure des repas et proposent des plats dignes d’un grand restaurant parisien étoilé. Nous nous sommes régalés, que ce soit au petit déjeuner, au déjeuner et au diner. Aucune fausse note, tout y était absolument parfait uen fois de plus dans cet établissement classé Relais & Châteaux.

afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_3 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_4 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_5 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_6 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_7 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_8 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_9 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_10 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_11 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_12 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_13 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_13a afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_14 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_15 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_16 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_17 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_18 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_19 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_20 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_21 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_22 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_23 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_23a afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_24 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_25 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_26 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_27 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_28 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_29 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_30 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_31 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_32 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_33 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_34 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_35DCIM100MEDIADJI_0166.JPGafrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_37

————————————————————————————–
THE HOEDSPRUIT ENDANGERED SPECIES CENTRE (HESC)
————————————————————————————–

Camp Jabulani possède au coeur de sa réserve un centre pour les espèces en voie de disparition (HESC). Précurseur dans le pays depuis 1980, celui-ci s’est imposé comme étant l’un des principaux centres privés de recherche et d’élevage des espèces en voie de disparition en Afrique du Sud.

Les hôtes du camp ont la possibilité de visiter ce centre (HESC) lors de leur séjour au Camp Jabulani et ainsi découvrir le travail formidable effectué chaque jour par les membres du personnel. Car le travail est considérable et surtout incessant.

Le but de ce centre est avant tout la préservation et la réhabilitation des espèces au coeur de leurs milieux naturels. Sensibiliser les visiteurs sur l’importance de la faune sauvage, mener des programmes de recherche, mais aussi soigner les animaux blessés ou handicapés. Le HESC recueille des animaux de tous les pays et certains viennent de loin, comme le troupeau d’éléphants qui vit à Camp Jabulani et qui a été ramené du Zimbabwe. Le centre de prévention où ils vivaient a fait faillite et il était impossible de remettre le troupeau en liberté (à ce jour 14), voire même de séparer cette famille recomposée donc chaque membre venait d’un troupeau différent.  Bien souvent des bébés qui sont devenus adultes et qui ensemble ont reconstitué une vraie famille. Une famille tricotée comme le dit le Camp. Nous avons appris également que des éléphants ayant vécu auprès des humains n’ont plus cette faculté à revivre à l’état sauvage dans leur milieu naturel, contrairement à d’autres espèces comme le guépard. Cela engendre souvent trop de stress chez l’animal particulièrement sensible à son environnement et qui ne pourrait y survivre. Aujourd’hui Jabulani en tête, Fishan, Mambo, Pisa, Lundi et les autres sont devenus l’emblème symbolique de Camp Jabulani et y sont heureux. Le camp offre aussi la possibilité d’aller à leur rencontre pour les observer, faire un safari à dos d’éléphants. A noter que l’expérience est déterminée par le troupeau et que l’itinéraire de la balade est souvent flexible. A Camp Jabulani, les animaux sont rois.

Nous avons donc consacré plusieurs heures à la visite de ce centre avec notre ranger (Mickael) qui nous a expliqué avec passion le travail fondamental du centre. Nous avons vu des choses difficiles comme ce petit rhinocéros de 3 mois dont la mère avait été tué par des humains et qui s’est retrouvé seul, sans lait maternel et donc sans rien pour survivre. Le HESC l’a donc recueilli et subvient aujourd’hui à ses besoins en espérant une réhabilitation à l’âge adulte. Nous avons vu des animaux blessés principalement par l’humain et que l’on opère directement sur place. Le centre possède aussi un hôpital avec une salle d’opération et une section permettant le rétablissement des animaux malades ou convalescents.

Un autre exemple, ce couple de lions César et Sarah venus d’un cirque du Portugal et qui ont été sauvés par Animal Defenders International et recueillis au HESC. Les dompteurs de lion ont cette pratique de couper les griffes des animaux, il était donc impossible de les réinsérer dans leur milieu naturel, ils n’auraient eu aucune chance d’y survivre. Des animaux n’ayant jamais connu l’herbe sous leurs pieds. C’est pourquoi aujourd’hui je condamne les cirques, qui certes à une certaine époque étaient un divertissement, mais aujourd’hui je crois que les distractions sont nombreuses et que les cirques n’ont plus leur place en 2016. Malheureusement à ce jour, Sarah est décédée mais César vit une retraite heureuse au sein du centre qui lui prodigue les meilleurs soins afin qu’il termine sa vie paisiblement.

L’histoire de ce centre est absolument remarquable et de nombreux visiteurs font le voyage pour venir découvrir le travail de ces équipes de passionnés. De nombreuses expériences sont proposées notamment via le programme The Pioneer for Change que vous pouvez découvrir >> ici <<.

Une des priorités du HESC est également la réhabilitation du guépard dans son milieu naturel. Un animal en voie d’extinction et souvent tué par les fermiers. Un centre d’élevage y est installé. Encore une fois, le travail est considérable. Une fois que les bébés léopard naissent, les équipes réintègrent les familles dans leur milieu naturel. Le guépard à cette particularité que malgré son contact avec les humains il peut se réintégrer très facilement. L’expérience se veut heureuse et malheureuse quelques fois car il arrive que des bébés n’arrivent pas à se réintégrer et qu’ils faillent les ramener au centre. C’est malheureusement le prix à payer pour garder l’espèce en vie. Certains regagnent leur liberté pendant que d’autres restent au centre. Le contraste est difficile à accepter mais pourtant utile, c’est le cas de Crunchy le guépard que vous pourrez voir sur une photo et qui a un rapport particulier avec les humains.

La lutte contre le braconnage est aussi une priorité pour le centre qui a lancé le Rescue Rhinos pour aider à la réhabilitation et à la réintroduction des rhinocéros orphelins ou blessés. En conclusion, on ne reste pas insensible au massacre de l’espèce animale par l’être humain qui reste pour moi le prédateur le plus dangereux sur terre.

Je vous invite à découvrir le travail du centre >> ici <<, si cela vous intéresse. Et un grand bravo au HESC pour le travail considérable qu’il réalise chaque jour pour préserver les espèces et faire en sorte que certaines soient encore vivantes dans les années futures.

afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_38 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_39 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_40 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_41 afrique_du_sud_relais_chateaux_camp_jabulani_42
Photos et vidéo : Céline Marks – Tous droits réservés

6 commentaires

Follow me on Instagram #celinemarks

top